Tout savoir sur les entreprises : mythe ou réalité ?

Tout savoir sur les entreprises : mythe ou réalité ?

Changement de process, de dirigeants, d’orientation business… Pour anticiper et se positionner, détenir la bonne information au bon moment s’avère extrêmement précieux en termes de développement commercial. Dans le flux incessant de données disponibles en open data ou sur les réseaux sociaux et les blogs, il peut paraître compliqué de déceler LA pépite qui fera vraiment la différence. Dans cette mission, la data comportementale apparaît comme le sésame de la connaissance client.

Open data : des informations en libre-service… insuffisantes 

Depuis quelques années, l’accès à l’information sur les entreprises s’est démocratisé. Considérant l’utilité économique de l’Open Data, l’État a ouvert à tous, gratuitement, l’accès à plusieurs jeux de données conséquents. Construite à partir des données de l’Insee, la base Sirene.fr[ est consultable par tous depuis le 4 janvier 2017. Ce fichier répertorie des informations sur 9 millions d’entreprises et 10 millions d’établissements actifs dans tous les domaines d’activité (industrie, commerce, artisans, agriculteurs, banques…) et quelle que soit leur localisation géographique.

Une simple recherche en ligne permet d’obtenir la carte d’identité de l’entreprise, avec des indications précieuses comme sa date de création, son code NAF (nomenclature d’activité française), son effectif… Avantage de cette base de données ouverte ? Les informations proviennent de sources fiables, à savoir un service public certifié, dans une logique de référencement administratif. La limite ? Si elle est riche d’enseignements sur la description objective des entreprises dans leur secteur d’activité (plus de 80 variables disponibles), elle reste insuffisante pour identifier réellement les besoins business de ces sociétés et engager une prospection commerciale adaptée. Notons par ailleurs qu’un important travail de collecte et de consolidation de ces données reste nécessaire.

Medias et réseaux sociaux : véritables générateurs de business ?

Parallèlement aux bases de données officielles, blogs, réseaux sociaux, médias économiques représentent de multiples sources d’informations contextuelles. Mais comment tirer parti intelligemment de ce « big data » ? D’abord, en adoptant de bons réflexes. Par exemple, opérer une veille minutieuse des pages Facebook et LinkedIn des entreprises permet déjà de récolter des renseignements pertinents pour optimiser sa connaissance client.

Recrutements en cours, déménagements, innovations, croissance du chiffre d’affaires… nombreuses sont les entreprises qui en font écho sur leurs profils. Par ailleurs, il s’agit d’un excellent moyen de percevoir la manière dont l’entreprise interagit avec ses clients et son cercle professionnel.

Néanmoins, la volatilité des données rend très difficile une exploitation efficace, sans un tri rigoureux et une analyse ciblée. Les sociétés se créent, s’éteignent, fusionnent ou sont rachetées à un rythme soutenu… Conséquence : à peine l’information vous parvient qu’elle est déjà obsolète. Or, disposer de la bonne information au moment opportun est indispensable pour anticiper les changements de process métiers, identifier les opportunités d’affaires, solliciter les partenaires idoines et organiser en fonction son développement d’activités. 

Data comportementale : l’or noir de la connaissance client

Dans ce contexte, la data comportementale apparaît comme la clé pour connaître précisément l’environnement et la vie de ses – futurs ou actuels – clients. La force de vente va exploiter cette connaissance client pour déployer des actions marketing et commerciales judicieuses. Ainsi, les campagnes de génération de leads et actions de fidélisation pourront être réellement en adéquation avec les besoins clients.

Les solutions de data intelligence développées par EXPLORE constituent un outil décisif pour rendre intelligible l’ensemble des données collectées sur les entreprises. La veille de votre secteur d’activité, opérée par des experts, est ainsi plus complète, plus précise, mieux ciblée et révèle les signaux d’affaires générateurs de nouveaux besoins chez vos prospects et clients. La finalité ? Dépister plus facilement les opportunités business, pour conquérir de nouveaux clients et booster votre développement commercial.

En synthèse : distinguer les sources

La collecte de données en vue du développement commercial BtoB doit s’envisager en fonction des niveaux de besoins et d’usages. S’il est possible de constituer ses propres bases, le plus simple reste à faire appel à des professionnels de la donnée qui sauront collecter et alimenter régulièrement votre organisation des données à plus forte valeur ajoutée.

 Open data
(base SIRENE, BODACC…)
Sites web des annonceursRéseaux sociauxArticles de presseFournisseurs de données qualifiées
Référentiel administratif✔️   ✔️
Données signalétiques✔️   ✔️
Actualité « corporate » de l’entreprise ✔️✔️✔️✔️
Dépôts de marques et brevets✔️   ✔️
Actualité sociale✔️  ✔️✔️
Projets des entreprises ✔️✔️✔️✔️
Données contacts opérationnels  ✔️ ✔️
Données contacts mandataires✔️   ✔️
Organigramme des entreprises et des groupes✔️   ✔️
Patrimoine immobilier et foncier des entreprises    ✔️

Le sujet des signaux d’affaires vous passionne ? Découvrez également notre article sur la Lead Generation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Clémence Catteau

About Clémence Catteau

Chef de projet digital chez EXPLORE, après un parcours en agence de publicité.

Category

Publications